Bonjour tout le monde, d’après les statistiques de ce blog, la page la plus populaire du Grenier de Sophie est celle que vous êtes justement en train de lire ! Alors tout d’abord merci de votre visite et de vos commentaires éventuels. C’est aussi pour cela que je prends enfin le temps de taper un vrai post avec toutes les techniques détaillées pour faire du sel coloré. C’est une activité qui prend du temps. Eh oui, moudre des craies en tout fin tout fin, il y a plus fun dans la vie mais le résultat vaut bien ces efforts ! Voici une amphore remplie de sel coloré. Les techniques sont plus bas.

 

DSCN0869

Amphore: environ 30 x 16 cm de large, un gros truc quoi!

 

DSCN0871

Détail de l'amphore

Techniques sel coloré

 

Comment faire du sel coloré ? Tout d’abord il faut des craies de couleur ah bon?. Choisissez une couleur pour commencer, bleu par exemple. Ecrasez votre craie jusqu’à l’obtention d’une poudre parfaitement fine sans « grumeau ». Alors, je vous laisse imaginer votre technique pour y arriver. En général, moi, je m’installe sur la dalle de mon garage protégée par un plastique introuable –genre sac d’engrais ou que sais-je !- sur lequel je pourrai récupérer la poudre de craie. Pour écraser, prenez un rarteau au début puis un rouleau à patisserie ou autre chose, c'est vous qui voyez.E Moi, je recouvre la craie avec le plastique pour ne pas en mettre partout. Ensuite, prenez un ustensile, une bouteille en plastique coupée suffit. Mélangez la poudre de craie et le sel fin (sel de table tout simple). Vous pouvez prendre plusieurs bouteilles et faire plusieurs teintes de bleu. Plus vous mettez de sel, plus la teinte est claire et vice versa. Conseil : remuez bien votre mélange de façon à ce qu’il n’y ait plus de poudre libre du tout. Sinon, à l’utilisation, la poussière de la craie risquerait de salir les parois de votre amphore (ou pot…). Et après, pour nettoyer les parois d'une amphore, bah... c'est pas facile!

 

Réaliser un pot, une amphore, etc. Si vous êtes débutant(e), commencez par un ustensile à ouverture relativement large, ce sera plus facile. Commencez par disposer une couche de bleu par exemple au fond de votre récipient. Utilisez une petite cuillère pour cela, par exemple. Ne faites pas tomber le sel de trop haut. Il faut être délicat, quoi. Tassez bien cette première couche à l’aide d’un pilon ou du doigt. Il est IMPERATIF de bien tasser chaque couche afin d’éliminer tout air. Sinon, tout finira par bouger car, avec le temps, le sel a déjà tendance à se tasser. Donc tassez plutôt 2 fois qu’une ! Superposez vos couches de couleur selon vos envies. Vous pouvez incliner votre récipient de façon à créer des couches en diagonale, des sortes de vagues. Vous pouvez également utiliser le manche d’un pinceau fin pour faire descendre une couche de sel dans une autre (Cf. Photo de l’amphore: le magenta qui descend dans le vert). Quand le pot est rempli et que chaque couche a bien été tassée, finissez par un morceau de coton pour faire le contact entre le sel et le couvercle. Mettez un trait de colle tout autour du couvercle et fermez bien hermétiquement.

 

Astuces : Vous pouvez décorer votre pot d’un ruban et d’un nœud, peindre le couvercle ou que sais-je!

 

Voilà. J’espère avoir été claire. Sinon, n’hésitez pas à me contacter. Si vous postez vos réalisations, lâchez moi un comm sur mon blog et je viendrai vous rendre visite !